top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Qui est Aterson Sainval?

Dernière mise à jour : 7 mai 2022


Atersonn Sainval, dit Dade , fils de Petit-Goave, est un passionné de littérature, particulièrement la poésie.

Écrivain, comédien, diseur et poète haïtien , âgé de 26 ans .

Jeune poète amoureux des mots, venez découvrir ci- dessous quelques un de ses poèmes inédits.






Madan sara


J’ai donné ma vie au péril

Laissé mon sommeil à sa retraite

Oublié la fraîcheur de ma peau raffinée

Et mes cheveux défaits sur mon visage de feu

Au tiroir de la beauté.

Je caresse mon âme

mon cœur

Qui ignore son chemin

Dans le vide

mon enfance une étoile filante

Dans les couleurs de la dignité.

Quelques soirs , Il m’arrive d’oublier que l’heure est fatidique

En voyant ma voisine, tremblante, allongée sur les sacs de voyage

Comme un cadavre insomniaque

De Jérémie à Port-au-Prince

« KWABOSAL » nous attend…

Le vent tourne

L’orage tonne

La pluie nous crache dessus .

Malgré moi

Qui respire sous des cris de balles

Mon âme engourdie de givre

A la dérive sur la grève

Le souffle coupé

Les yeux mouillés

Pour te nourrir

Malgré tout ,

Je suis jetée aux oubliettes

J’ai le cerveau nu

Les yeux vides

Où les flammes ne dansent plus

Je suis un trésor effacé

Parce que je suis « MADAN SARA »




***




LA NUIT

Dans l'obscurité de la nuit

Brutalement

L'œil stérile jette un regard effrayant

Pour prendre

L'odeur du café

Le bon soir s'assoit

Puis, la lune nous grimace...

L'ombrage danse

Et l'intensité de la noirceur brille,

Comme la naissance d'une étoile.


***



QUELQUE PART SOUS LES TROPIQUES


Avec tes aires sabéennes,

Subversive comme la Reine

La plus fine d’esprit qui soit…

Une poussière d’astre,

Qui se forme à l’aube de chaque nouvel an

Pour charmer comme le Vétiver des Cayes,

Le temps indéfini qui s’apprête à ouvrir les portes de sa piste luminaires.



***


L’ESPOIR


Quand la misère

Te chante ses milles poèmes

Tu te mets à sourire,

Un fou rire qui n’est jamais déjanté

Qui embrasse le feu

Et qui te brûle

Une douce brûlure

Que tu veux avec toi

Pour,

Allumer le soleil en pleine minuit

Et coloriser ton rêve de ses brisures.

Toi, dans le vide suspendu

Qui me chatouille

De ton annulaire

Ton soupir,

Donne naissance à un héritier.


***




129 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page