top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Trente pièces de chair et de sang - toiles de Moss Sondy, texte d'Alexandra Cretté

Dernière mise à jour : 5 juin 2023




Quelle est l’échine qui porte le poids du monde ?


Le cul d'une fille de Georgetown porte plus lourd

et plus effrayant

certes plus joyeusement aussi

pour l’œil qui la regarde traverser la rue

les questions lourdes ne traversent pas l'océan.

Elles restent quelques fois au loin des rives

au large, là où la mer est profonde-

elles passent comme de vieux lamantins aux yeux de maricon


Les questions qui passent

entre les conteneurs

les hommes clandestins

les fruits et les légumes

les chiens de race importés


les questions qui parviennent

de l'autre monde


celles là

sont allégées des circonstances

et l'être ne les concerne presque plus




Le cul de la fille de Georgetown connaîtra t-il le froid ?

Le froid qui mord les fesses de ceux qui vivent par terre

la dent mauvaise et grise – acérée pour vous faire oublier que le corps peut danser.

La morsure au bas des reins

la bave montante

et la laisse au cou

…..mais quel froid peut traverser deux mille ans sans être entamé par

la fragilité

par quelle savante architecture

ne se délitera t-il pas dans l'air ?


Je vois sa morsure devenir frégate

elle migre en traverse

elle parvient à ne pas se figer


le sol se réchauffe sous son pied


elle danse




La fille de georgetown très digne

- au visage fermé des vierges de granit babyloniennes-

revient dans mon champ de vision


Comme une pierre sacrificielle son ventre est tendu par une force vitale

La vie et la mort se croisent sur son nombril

Ses cuisses ne tremblent que face au néant des terribles soirs de novembre


Peut être ses songes se perdent -ils bien loin de mes suppositions


Elle traverse l'existence d'un coup


à chaque seconde sa présence déchire l'espace







40 vues0 commentaire

コメント


Post: Blog2_Post
bottom of page