top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Terre - un poème de Wood-Mark Pierre, tiré du recueil « Saison des vagues chaudes »

Au-dessus d’un tokamak géant

C’est une fontaine de vernis bouillonnant

Qui crache des roches effusives

Terre d’une île métamorphe.


Ô temps inénarrable

Temple des quatre colonnes

De feux d’eau et de poussière

D’où sort la benjamine ventriloque

Bercail de tous les grands migrateurs.


Aux intestins remplis de semences transocéaniques,

Ces êtres venus d’ailleurs

Ensorcelés par la douceur des dunes,

Badigeonnant les collines, vallées et côtes sableuses,

Semeurs de beaux palais verdoyants.


Sous les pieds trémulant des sacrifiés

Les enfants de la grande traversée

Des martyrs aux sangs nourriciers

D’une terre de liberté







43 vues0 commentaire

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page