top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Terre Mère- un poème de James-Son Derisier, World Poetry Movement 2022, photographie d'Alizée Thomas



Un chagrin écorche mon silence

Comme le feu de détresse d'un naufrage insignifiant


Ma terre mère fume ma raison

Je devine le mal à travers les yeux des enfants

Chaque nuit l'orage s'éclate, les lézards naissent

Orgueilleux le destin fuit notre cœur


Notre seule survie peine à recevoir le pardon

Quête sans fin, bénédiction introuvable

Vie indéfinissable

Je colonise le vide pour faire naître la raison


Finalement, mes esprits se transforment et dispersent le malheur


Ma terre mère, terre d'accueil, terre déshumanisée

Humain en quête d'une suite injustifiée

Je résume la vie aux déboires quotidiens

et seul j'exige à la vie des jours meilleurs




65 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page