top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Que des vagues de saisons, un poème de Wood-Mark Pierre

Dernière mise à jour : 1 août 2021


Au cœur de l'ineffaçable banc d’hortensias

Une fuite imparable d’un puissant fertilisant 

Formant un énorme flux d'huile essentielle

Prend d'assaut les remparts de la ville.


Dégel de la résine des contrées d’ailleurs 

L'arrivée des nouveaux migrateurs sur nos côtes

En emporte autant la brise venant du nord

Dans un peloton de marée à moissonner.


Des plages qui fusent le philtre des algues vertes

Dans l'intimité des sables duveteux

Qui se nourrissent des vagues d'orgasme 

De l’immanence des spasmes de l'océan.


La vie en escapade sur un divan sans ombrelle 

Voguant vers ce lieu monoïque d'où naissent les flots

Et le jusant qui emporte dans sa course effrénée

La flamme des mois incandescents.






126 vues0 commentaire

Comentários


Post: Blog2_Post
bottom of page