top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Nostalgie- Pré laminé, un poème de Wood-Mark Pierre

Pré laminé


Sous nos pieds d’anges déchus

Une grange pleine de foin

Tant dévorée par nos mains

Artisans d’une grande désillusion


Roc assurance de nos grandes enjambées

Pré luminaire de nos escapades d’antan

Tant pollué par notre génie destructeur

Immonde est maintenant cette planète post mortem


Le charme envoûtant d’un ciel d’été

Pilon d’un filon d'étoiles,

Semeur de nuits lubrifiées

Dans une rixe d’éclairs qui nous ensorcellent


Chute de pétales d'acier filant

Telle une pluie de nuage de sang

Soirée d’intronisation d’une vie d'insouciance

Qui plombe le parapet de notre innocence


Paysage laminé, acte ultime d'un drame nommé :

Dangereux progrès d'une planète funambule,

Traînant sa boule lamentablement,

Sur un fils rongé par des millénaires corrosifs


Wood-Mark Pierre

Poème tiré du recueil inédit « Saison des vagues chaudes »





35 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page