top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Ma fille de joie, un poème de Dorvil Rossiny

Dernière mise à jour : 7 avr. 2022


Je chante les mots

Je ris

Je pleure

Pour la pipeuse

Cette fille de joie

Toi

Ta bouche

Était un instrument

Qui avait le don de broyer la joie

Pour faire naître l'orgasme

Mais ton cœur était toujours déchargé

Il n'y a que la télé qui pouvait regarder la lumière de tes passions

Malheureusement

Aujourd'hui

J'entends aux loin le son de ton Alsiyis

Mon piwili est mol

A la volée de ta morte

Je ne regarderai plus jamais

La télé

Pour éviter que ta bouche vienne hanter mes désirs

Tout a commencé

Dans tes yeux

Ma pipeuse




85 vues0 commentaire
Post: Blog2_Post
bottom of page