top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

La ville qui ne se montre jamais, un poème de Dorvil Rossiny


Sous la végétation

Le plaisir se baise en califourchon

Trente pièces

Faubourg

Tassé de carbets

fourmillant des gens

dans tes galeries s'expose

Une braderie sans fin

Tout est à vendre

N'importe quoi

Le corps

Le sexe

L'adoption

Tout a un prix

Même les anges sont taxés

La musique est omniprésente

Au même rythme que la misère

L'être humain cultive le stress

Dans le couloir du temps

Trente pièces

Une ville incroyable

Exubérante bêtise

Campe

Sur le Mont de Baduel

Trente pièces

La nuit est achalandée

Comme une Mariani diasporas

femmes

Hommes

Alcools

Se vendent

Du soir au coq chantant

Un troubadour

Un bouillon d'Awa

Une messe sans prière

Une déception sans gloire

Un luxe krizokal

Que raconte

Les pages d'un livre Ancien

Trente pièces

Une vue coupée de souffle

poussière de sable

Dans un ballet de rayons de soleil




179 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page