top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

La Paix, la Guerre - La Guerre aux yeux crevés, un poème d’Émile Boutelier

Poème écrit dans le cadre de l'action "Chaîne mondiale de poèmes pour la paix", 2022


La Guerre aux yeux crevés L’ennemi n’a pas crevé mes yeux, M’a dit le berger, loin, sur le Jourdain. Il a fait pire : il a crevé les vôtres. Et rien n’est pire, qu’une guerre aux yeux crevés, M’a dit le berger, loin, sur le Jourdain, Car alors il nous faut dans les nuits de mitraille : Applaudir Les feux d’artifice Dans le phosphore strident des hélices, S’éblouir D’une pluie de filantes Et quand elles tombent sur vos enfants, Penser : « Les dieux sont maladroits, Dans leurs batailles d’étoiles ». Car si nul ne la voit couler Une larme Peut n'être qu'une goutte Mais quand je lui ai dit : « La guerre est de retour, Sur le Dniepr, dans les eaux de l'Helmand » Il n’a pas supporté, Le berger, loin, sur le Jourdain, Car il a vu Dans mes orbites nues Que sa guerre Y avait disparue, Flétrie, Remplacée par une autre, Fraîche comme un bouton d'obus. L’ennemi n’a pas crevé mes yeux, M’a dit le berger, loin, sur le Jourdain, Il a fait pire : il a crevé les vôtres. Et rien n’est pire, Qu’une guerre sans témoin M’a dit le berger, loin, sur le Jourdain, Avant de retourner, A ses moutons aux bêlements d'épine Que plus aucun œil ne pleurait



-






45 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page