top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Exode de Trente Pièces - un poème de Dorvil Rossiny


Trente Pièces est vidée de ses mouns Des ses forçats De sa mue

De ses plumes Comme l'arbre défeuillé Dans la douceur de l’automne

Elle languit

Et danse l’absence de la xenia

La vie se migre ailleurs de Trente Pièces Loin de Cayenne Les chimères

s'éloignent vers un autre horizon Elles partent par Brésil Continuent lentement vers le soleil levant Tête believe Tête posée Tête nan sak Tête sans fouk Tête nan fouk Le voyage s'effectue L'odeur de Trente Pièces Est devenue silencieuse La couleur rouge de sa terre Tatoue les vêtements Les chaussures Les espoirs des partants Elle éjacule les haïs et les siens Rares fleurs qui croisaient la colline Les enfants de la femme violée Les riens de Kiskeya Les boyos collés des sans papiers Ce sont barrés de Trente- Pièces Elle est trouée Elle est vidée d'une rumeur D'un feu qui brûle Qui prolifère l'espoir Aux passants qui embrassent le pays sans chapeau Trente Pièces S'est faite diverger En pleine face de Cayenne Elle est débout Et Écrasée à l'intérieur Trente Pièces L'ombre d'un cimetière de carbets.




153 vues0 commentaire

Commentaires


Post: Blog2_Post
bottom of page