top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Clous et vices - Ultime scandale, un poème de Dorvil Rossiny

Les  murs  sont  sales

De misères

De mémoires

De ayayay

De ma première  fois


Les gens  se vendent  au goût  de la honte


Mais  tu restes  debout

Loin  de ta fierté

Mais  sans  tes filles  de joie


Grand -rue

Tes nuits  ne sont  plus éclairées 

Plus d’amateurs de l'amour

Philia

Agapè

Ou

Éros

Sont  tous  des pages  déchirées

De ton passé

De ta vie


Tu es sans  vice

Le clou est décloué 

Laissant  la place  aux balles masquées

Qui tuent  sans  prévenir


Grand -rue

Tes  murs  sont  peinturés  de misère

De vices  qui s'impriment  ailleurs

Pour  saluer  Trente  pièces

Décorer Chicago

Tes murs sont vides

Plus de vices  pour  repeindre  la rue  de ta nuit.




35 vues0 commentaire

Yorumlar


Post: Blog2_Post
bottom of page