top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurCretté Alexandra

Band'Illegal - Cadavre Ambulant, un poème de JJJJ Rolph



Fuite de cercueil. Cadavres gâtés. Nos bêtes se trompent de forêt.

Les arbres s’étranglent sur nos pas lourds de chiens errants.

Nos brûlures d’étoiles mûres. Fuyons dirons-nous. Lassés des tempêtes de balles.

Des effroyables rugissement sur nos têtes d’écorchés vifs.


On se tue à contre volonté. Bruit d’orage. Cœur d’abeilles.

Nous partirons à chaque fruit qui pourrit sur nos pieds.

Fuyons dirons-nous, pauvres bêtes ! la mort chante son libéra sous nos portes.

De quels vagues naviguent nos rêves, quand les armes troublent nos sommeils ?

Fuite de cerveaux. Cadavres ambulants. On s’en ira bouche cousue.

Douleur bue de sang versé. D’anus percé sur le chemin de l’oiseau migrateur.


Les routes se battent. Partir. S’en sortir de l’embouchure du sang.

Ils s’en iront, diront-ils. Capharnaüm de poussière. Cacophonie de voix en crue.

Chante le bruit du vent sur nos cœurs.


Ils s’en iront menottés contre leurs ombres.


JJJJRolph





120 vues0 commentaire

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page