top of page
Logo Oyapock 1 Revue AMAZONE.png

" Aux terres sans noms et sans chiffres

le vent d'autres domaines descendait,

la pluie apportait des cordons célestes

et le dieu des autels spongieux

restituait les fleurs et les vies"

Pablo Néruda, Chant général I,1.

"Etre de ceux qui n'ont jamais cessé d'être

un souvenir qui soudain retrouve enfin

le fil du drame interrompu

au bruit sourd des chaînes

du brigantin frêle

mouillant dans l'aube grise de l'Anse de Klouss

Maskililis

malins qui dansent"

L-G Damas, Black Label, 4.

Notre revue s'inscrit dans une double filiation, presque "naturelle" au vu de notre titre: d'une part la filiation sud américaine d'une littérature qui se constitue dans la métaphore nérudienne des fleuves et du continent irrigué à partir de l'épine dorsale de la Cordillère; d'autre part le relais offert à cette métaphore dans l'écriture damasienne de notre identité amazonienne et guyanaise, "trois fleuves coulent dans mes veines", comme l'écrit L-G Damas aux vers inauguraux de Black Label. . 

Nous vous proposons de découvrir sur ce site un ensemble de textes littéraires inédits, tous écrits dans, par et à travers l'espace amazonien. Ses langues, ses mythologies, ses aspérités et ses réalités. Parmi nous, des auteurs déjà publiés -  ou primés - d'autres plus anonymes.



Accueil: Bienvenue
Rechercher

Un mot - un poème de Jonas Charlecin

Besoin de mettre un mot. Un mot amer. Un mot salé. Un mot sucré. En réalité, il y aura toujours l’envie de mettre un mot. Un mot de...

Lettre à Guerdie - par Williamson Ornéus

Ma reine, Quel verbe parviendrait à conjuguer mes sentiments à ton égard, dans cette cité où les je t'aime pullulent à tort et à travers...

Crève cœur -un poème de Sandie Colas

Les souvenirs se répètent en boucle L'enfant en moi est outragé Un peu comme l'éclair qui déchire le ciel Juste avant le grondement de...

Brûlée vive - un poème de Télumé

A toutes celles dont les chaleurs ardentes de leurs corps trimbalent en porte à faux de ces incessantes frayeurs qui animent à chacun de...

Il a fallu - un poème de Sandie Colas

Il a fallu te rencontrer Pour savoir combien je peux aimer Il a fallu que tu fasses le premier pas Pour que je fasse le dernier Il a...

Jours obscurs - un poème de Sandie Colas

Des jours obscurs où la lumière est éteinte Des crises d'angoisse à minuit Le gaz toxique de l'oignon jusqu'à mes yeux Je fonds sur mon...

Le Caïman- une nouvelle d'Émile Boutelier

Le caïman est mort. Nous étions quatre cette nuit-là sur la carène d’aluminium, tendus par l’insolence lente du moteur qui s’ébrouait...

Accueil: Blog2

Formulaire d'abonnement

Merci pour votre envoi !

Accueil: S'abonner
Aucun événement à venir pour le moment
Accueil: Events

CONTACT

483 rue des musendas

0694276399

Merci pour votre envoi !

Accueil: Contact
bottom of page